Abraham

C'est en 1929, que Abraham Kastenbaum, né le 21 mars 1905 à SIENAWA (Pologne), décide de venir travailler en France. Ce n'est qu'en 1930, que les autorités polonaises et françaises lui accordent le droit de venir s'installer en France, en tant qu'ouvrier agricole polonais, dans la commune de Arles. (Extrait du registre d'immatriculation datant de 1930).

Du 1er mai 1932 au 16 février 1935, il travaille comme commis dans une boucherie GROMANN, 22 rue Vandrezanne, Paris 13eme.

Durant cette période, il réside en différents lieux de la Capitale.

Du 18 février au 4 octobre 1936, il travaille en qualité de garçon boucher à la boucherie SOLTNICK, 5 rue des Rosiers à Paris 4eme. C'est alors qu'il fait connaissance de Perl Schwach, née le 20 septembre 1906 à Vijnita (Roumanie).

Le 27 mars 1937, il épouse, Perl Schwach, à la Mairie du 4eme arrondissement.

Il s'installe avec sa femme comme boucher, au 52 rue des Rosiers, Paris 4eme, à l'emplacement de l'actuelle Librairie du Temple.

Il l'appellera, ironie de l'Histoire, LA BOUCHERIE ADOLPHE.

 

Perl et Abraham eurent deux enfants, Suzanne née le 18 février 1938 et Jacques, mon papa, né le 19 avril 1940

En 1939, il s'engage volontaire dans la légion étrangère le 8 octobre, le 26 il sera reconnu inapte et rayé des listes de contrôle le 27 octobre.

Le 26 juillet 1940, Abraham est autorisé à réouvrir sa boucherie par La Direction des Affaires Municipales et des Contentieux.

En 1941, un administrateur provisoire est nommé. Le 8 septembre, Abraham et Perl sont autorisés provisoirement à continuer l'exploitation de leur commerce.

Le 4 novembre Mr Lavadoux, 36 rue Ledru Rollin 75012 est informé que " la Maison Kastenbaum demeure provisoirement ouverte et peut fonctionner sans le concours d'un commis aryen, à la condition expresse de ne servir que la clientèle israélite."

En 1941/42, Abraham passe en zone libre et travaille chez Mr Budd, aux Etangs de Crau, en qualité de travailleur agricole. Dès 1942, il passe dans la clandestinité et sera caché par Mr Budd. Il y reste jusqu'en 1944, (Certificats de travail Crau 42-44, 1944). Monsieur Budd fut son premier employeur lors de son arrivé en France en 1930. Les deux hommes semblent être resté en relation entre ces deux dates.

Après la guerre, il retrouve sa boucherie. En 1948, la boucherie est fermée, pour 2 mois, sur ordre Préfectoral pour "vente de produits un jour interdit".

En 1967, il quitte la boucherie pour et travaille jusqu'à sa retraite en 1972, au Garage de Javel, 12 /14 rue de l'Eglise, Paris 15.

Il habite avec sa femme 11/13 avenue de Raspail, à Villepinte.

Il décède le 15 juin 1981, son épouse Perl le 17 juillet 1986.

 

 

index - page suivante